BertO sur le Corriere Innovazione: Le producteur moyen n’existe plus

BertO sur le Corriere Innovazione


Le producteur moyen n’existe plus: l’école doit en tenir compte.

Stefano Micelli signe un article sur le “Corriere Innovazione” affrontant le sujet de la formation et traçant le profil du nouveau fabricant entrepreneur.
Pour ce faire il prend pour exemple une entreprise de la Brianza et l’entrepreneur qui la dirige: la maison BertO et Filippo Berto.

«Plus notre économie parie sur l’export, plus la formation doit changer de registre», explique Stefano Micelli.
«le déclin rapide du producteur “moyen” a beaucoup d’implications. Quelques-unes, très importantes, concernent l’école. Comment pouvons-nous “former” des entrepreneurs qui soient, à la fois, tapissiers, informaticiens et cinéastes? La combinaison originale de savoir-faire traditionnel et de nouvelles technologies qui est aujourd’hui à la base de l’avantage compétitif de la maison Berto salotti dépend de sa capacité d’associer des savoirs hétérogènes mais complémentaires».

Ici l'article en version intégrale.

Pour de plus amples informations, écrivez à servizio.clienti@bertosalotti.it ou appelez le +39 0362-333082.

Retour aux nouveautés

  • SHARE THIS
15/05/2015